Hello les amis ! J’espère que vous allez bien 🙂 Aujourd’hui, j’avais envie de vous en dire un peu plus sur les coulisses de la création de ma collection capsule (deux robes made in France) en vente depuis presque semaines maintenant sur le site des Jupons de Louison !

Pourquoi j’ai créé ces deux robes

Aussi longtemps que je m’en souvienne, j’ai toujours adoré porter des robes. Lorsque j’étais enfant, ma Mamanadorait m’habiller avec de jolies robes, dont certaines qu’elle cousait même elle-même ! Robes à smocks, robes à col claudine, robe en broderie anglaise, robes en velours… Comme vous pouvez le constater mon goût pour les robes et les belles matières remonte à mon enfance 😉

Cet amour pour les robes n’a pas changé et c’est toujours LA pièce que j’aime le plus porter ! Ce que j’apprécie particulièrement, c’est que la robe soit la pièce maîtresse d’une tenue : lorsqu’on l’enfile, on est tout de suite habillée et il n’y a plus qu’à porter de jolis accessoires (et éventuellement une veste ou un gilet) pour parfaire son look. Pas besoin de s’arracher les cheveux avec des associations complexes lorsque l’on est pressée le matin et ça, c’est tout ce que j’aime ! 😉

Parallèlement à cela, je dois avouer que j’ai toujours secrètement rêvé de lancer ma propre ligne de vêtements un jour ! Lorsque Marine, la fondatrice des Jupons de Louison, m’a proposé créer ma propre robe en janvier dernier, inutile de vous dire à quel point j’étais emballée par cette idée, très excitée à l’idée d’imaginer MA robe idéale !

Marine, la créatrice de la marque, et moi avons fait la même école (l’ISTEC) et nous nous sommes rencontrées pour la première fois l’an dernier lors d’une conférence auprès d’étudiants à laquelle nous participions toutes les deux. Le concept de Jupons de Louison ? Des jupes du quotidien et de cérémonie made in France et adaptées à la longueur de vos jambes ! Suite à notre rencontre j’avais d’ailleurs porté l’une de ses jupes dans un article look à l’automne dernier.

Ce qui m’a également séduite dans la proposition de Marine, c’était la possibilité de créer une pièce éthique et responsable, avec une petite production en édition limitée, faite en France.

Une petite série made in France

Le projet a débuté en janvier 2019, où toute l’équipe s’est réunie pour brainstormer. Dès les premiers jours, ma volonté était de créer une robe qui pourrait être portée à de multiples occasion : à la plage avec un beau chapeau de paille, au travail en mode « working girl » ou à un mariage avec des accessoires bien choisis (je vous prépare d’ailleurs une vidéo IGTV pour vous montrer différentes manières de porter mes robes).

En effet, j’avais bien conscience du fait que l’aspect made in France de la fabrication, avec des matières de qualité et la production en petite série nous obligerait à la vendre à un prix relativement élevé, ce qui fût certes un choix mais qui justifiait également ma détermination à ce que vous puissiez porter cette robe à de multiples reprises et occasions ! Ce fût mon leitmotiv numéro 1 tout au long de la production : une robe polyvalente, qui puisse à la fois se porter avec des talons hauts comme des sandales, avec un sac en cuir comme un panier en osier.

Grâce aux suggestions, conseils et à l’expertise de Marine et Elodie sa collaboratrice, je me suis finalement décidée sur un modèle que je trouvais à la fois élégant, original tout en étant facile à porter : une robe dont la longueur arriverait au dessus du genou, ceinturée pour sublimer la taille et avec un joli décolleté que je voulais dégagé mais pas trop prononcé.

Le plus grand challenge résidait dans le dos de la robe ! J’ai immédiatement été séduite par l’idée de créer une robe dos nu mais je sais que certaines filles n’apprécient pas de ne pas porter de soutien-gorge, encore moins pour aller au travail. Nous avons donc eu l’idée d’intégrer au dos nu une patte amovible qui s’accroche grâce à de petits boutons cachés. Et hop, soutien-gorge caché !

Autre problématique, cette robe allait devoir être prête rapidement, pour l’été, mais aussi pour la saison des mariages qui commence généralement dès le mois de mai ! Challenge accepter ! Il a donc fallu prendre en compte les délais de confection et de livraison, puisque les robes sont faites à la commande, pour éviter tout gaspillage et permettre au plus grand nombre de pouvoir en profiter, dans 30 combinaisons de tailles différentes, malgré la petite série puisque chaque robe a été produite en 100 exemplaires.

Le choix des tissus

Dès le début, nous souhaitions que cette robe soit intégralement doublée pour un confort optimal (sur la peau + pas de transparence) et nous nous sommes orientés vers le coton car c’est un tissu extrêmement résistant (les robes que j’ai depuis des années sont toutes en coton et je les porte régulièrement) et qui se froisse peu !

Une fois le modèle défini, j’ai tout de suite réalisé un moodboard d’inspiration des motifs que j’imaginais. Nous avons aussi beaucoup étudié les motifs qui seraient tendances cet été même si j’avais l’envie de quelque chose d’intemporel. Sans surprise, j’ai immédiatement retenu trois motifs : les rayures, les pois et le vichy, qui sont mes chouchous que je porte au quotidien depuis des années et qui sont aussi un peu ma marque de fabrique 😉

C’est sur cette base que Marine m’a ensuite proposé une sélection de tissus dénichés auprès des fournisseurs et un gagnant est tout de suite sorti du lot : de jolies rayures blanches et bleues ciel ! Saviez-vous que le bleu était ma couleur préférée ? Ce fût pour moi une évidence de me tourner vers ce coloris qui va, de plus, à toutes les carnations.

A ce jour, la robe bleu marine à pois n’était pas encore dans nos esprits, c’est pourquoi vous ne verrez pas les photos de son prototype… Je vous en dis plus un peu plus bas 😉

Le prototypage

Un mois plus tard, toute l’équipe s’est rendue en Seine-et-Marne, pour visiter un atelier de patronage, rencontrer l’équipe en charge du dessin de la robe et, surtout, essayer le premier prototype qui a ensuite été utilisé pour réaliser les gradations et les patronages des différentes tailles par la suite.

J’ai eu un coup de coeur immédiat pour la forme et le tombé de la robe ! Nous avons souhaité qu’elle soit travaillée jusque dans les moindre détails, comme par exemple sa ceinture élastiquée en bizot, ou encore les rayures du jupon qui se rejoignent à la perfection.

La confection 100% féminine

Etape suivante : la confection ! Pour cela, nous nous sommes rendus près de Niort, en Nouvelle-Aquitaine, pour découvrir l’atelier français et 100% féminin qui travaillait à la confection de la robe. L’entreprise est dirigée depuis plus de 10 ans par Patricia, une femme très impliquée et qui a été une aide précieuse dans la réalisation de ce projet.

L’atelier est spécialisé dans la confection de pantalons et de jupes. 35 couturières à plein temps collaborent au jour le jour et font de la qualité leur priorité : chacune est spécialisée dans un domaine et nous avons senti beaucoup de passion se dégager de nos échanges ! L’atelier travaille également pour de grandes maisons de luxe françaises très prestigieuses et je peux vous garantir que j’étais très sereine de savoir que nos robes seraient confectionnées par ces couturières.

Il a toutefois fallu gérer avec le planning de production très chargé de l’usine pour réussir à faire une petite place pour nos robes 🙂 C’est à cette occasion que j’ai enfin pu essayer le prototype de ma robe pour la toute première fois !

Et pourquoi pas deux robes ?

Au cours de la découverte de l’atelier et en parcourant les étals de tissus, j’ai eu un coup de coeur absolu pour un joli motif à pois qui était initialement destiné à une autre production et commandé par l’un des autres clients de l’atelier.

Je ne m’étais pas encore imaginé que je pourrais créer deux robes différentes alors j’ai longuement réfléchi au tissu que je préférais et il m’était très difficile de faire un choix. Lorsque Marine et l’atelier m’ont soufflé l’idée de décliner ma robe dans ces deux motifs, ce fût un vrai soulagement haha 😉

S’en est donc suit une quête de plusieurs jours afin de mettre la main sur ce joli tissu mais impossible ! Nous avons donc choisi de le créer sur-mesure auprès d’une entreprise lyonnaise et c’est ainsi qu’on été validés les deux tissus de manière définitive : le rayé bleu ciel et blanc, composé à 80% de coton et à 20% de lin, et le tissu bleu marine à pois blancs, composé à 96% de coton et à 3% d’élasthane.

Et pourquoi pas des accessoires de cheveux ?

S’il y a une chose que j’aime autant que les robes ce sont les accessoires de cheveux ! J’avais d’ailleurs dédié un article à mes accessoires de cheveux favoris il y a quelques mois pour vous en parler. Mes préférés ? Les headbands et les chouchous façon foulard !

Nous avons choisi d’utiliser les surplus de tissu (au moment de la découpe des robes, pour éviter tout gaspillage) pour vous proposer des headbands et chouchous façon foulard assortis à nos robes et confectionnés par nos couturières, toujours en France ! Ils sont canons, je ne les quitte plus !

DAPHNExLESJUPONSDELOUISON_Margot-Mchn-211 DAPHNExLESJUPONSDELOUISON_Margot-Mchn-245

L’organisation des shooting

Après plusieurs semaines de production, j’avais enfin mes deux magnifiques robes en main !

Toute l’équipe de Mode and the City s’est mise en marche pour organiser leur shooting idéal qui nous permettrait de mettre en valeur les robes dans un beau lookbook : Ophélie s’est attelé au repérage de sites et Vincent s’est chargé de toute la logistique qui nous permettrait de réaliser ce voyage. En effet, j’avais la volonté de shooter ces robes dans deux environnements distincts : la Normandie, pour vous aider à imaginer cette robe portée lors de vacances ou à la plage, et Paris, pour le côté plus chic et « working girl » 😉

Pour réaliser ces prises de vues, nous avons fait appel à Arthur Degorce côté vidéo et Margot Mchn côté photo, deux professionnels de l’image à qui nous faisons une confiance aveugle ! Ils ont en plus l’habitude de mettre en avant de jolies robes puisque Margot photographie beaucoup de mariages et Arthur réalise bon nombre des vidéos que vous pouvez voir sur le compte Instagram de Sézane 🙂

Comment se procurer les deux robes « Daphné »

La robe Daphné se décline donc en deux coloris et matières : la rayée est en lin et coton, légère et vaporeuse à souhait, très agréable à porter pour l’été. La robe à pois est quand à elle en coton, douce et agréable, avec une très belle tenue de sa jupe. La robe rayée est malheureusement victime de son succès puisque tous les exemplaires ont déjà été vendus (merci à toutes celles qui ont déjà craqué et soutenu ce projet) mais la robe à pois et les accessoires de cheveux sont quant à eux toujours disponibles directement sur le eshop des Jupons de Louison 😉

Nos robes sont disponibles du 34 au 44. Vous avez la possibilité de choisir la longueur selon votre taille afin qu’elle soit parfaitement adaptée à vous ! L1 si vous mesurez entre 1m55 et 1m65, L2 si vous mesurez entre 1m65 et 1m75 et L3 si vous mesurez plus d’1m75 ! C’est presque du sur-mesure 🙂 Et vous pouvez profiter de 10% de réduction avec le code DAPHNE10 réservé spécialement à ma communauté !

Il est également possible d’essayer les robes au pop-up Les Jupons de Louison : 26 rue des Batignolles, 75017 Paris ; de 11h à 20h.

DAPHNExLESJUPONSDELOUISON_Margot-Mchn-290

Votre avis sur ce projet ?

Ce projet m’a réellement confortée dans l’idée de lancer ma propre ligne de vêtements un jour. J’ai adoré chaque étape du processus de création, du dessin à la réalisation du shooting final, en passant par la confection. Et je dois dire que le plaisir de porter une pièce que l’on a créée soit-même est inégalable ! 🙂 J’espère que vous aurez aimé en découvrir plus sur les coulisses de ce projet et j’adorerais aussi avoir votre avis sur ce projet puisque c’est aussi pour vous que j’ai réalisé ces deux robes 🙂

A très vite !